samedi 27 janvier 2018

Un 8ème sacrement made in Germany
Exigence : prouver votre mariage civil !


Sommaire

Le chef de l'église de Francfort soutient un plan pour les bénédictions de même sexe. Une proposition sur ces cérémonies a gagné de l’adhésion lors d'une conférence récente.



Par : CNA / EWTN
Le 25 janvier 2018

SOURCE : National Catholic Register


FRANCFORT (Allemagne) — La proposition d'un Évêque Allemand de permettre à l'Église Catholique de célébrer des cérémonies de bénédiction pour les couples homosexuels et les couples divorcés et remariés a gagné de l’adhésion lors d'une conférence de l'Église à Francfort ce week-end.

Plus tôt ce mois-ci, Mgr Franz-Josef Bode a suggéré que l'Église organise une cérémonie pour la bénédiction des unions homosexuelles lors d'un entretien avec Neue Osnabrucker Zeitung.

« Nous devons réfléchir à la question de savoir comment évaluer, de manière différenciée, une relation entre deux personnes homosexuelles. [...] » a déclaré l'Évêque, qui est Vice-Président de la Conférence Épiscopale Allemande : « N'y a-t-il pas beaucoup de positif, de bon et de juste qu’il nous faut être plus justes ? »

L'Évêque a déclaré que les unions de même sexe sont une réalité dans le pays.

« Nous devons donc nous demander comment nous rencontrons ceux qui entrent dans cette relation et qui sont aussi partiellement impliqués dans l'Église » a-t-il dit.

« Comment les accompagnons-nous pastoralement et liturgiquement ? Comment vivons-nous avec eux ? »

Le 20 janvier, le Père Johannes Zu Eltz, doyen de l'Église Catholique de Francfort et haut fonctionnaire du Diocèse de Limbourg, a déclaré que l'Église devrait envisager des « cérémonies de bénédiction fondées sur la théologie » pour les couples qui ne remplissent pas les conditions requises pour un mariage en Église.

Cette suggestion a été faite lors du « Forum II de l'Église de la Ville de Francfort » auquel ont participé 170 dirigeants de l'Église. Ces forums sont utilisés pour discuter des réformes qui peuvent être faites au sein de l'Église locale.

Les bénédictions proposées seraient pour les couples homosexuels ainsi que pour les personnes divorcées et remariées civilement, ainsi que pour les personnes qui, à leur avis, ne se considèrent pas suffisamment dignes du Sacrement Matrimonial, selon Katholisch.de, le site officiel des Évêques Catholiques Allemands.

Les couples qui cherchent une telle bénédiction devraient répondre à certains critères, selon la proposition du prêtre, tel qu’« un mariage civil enregistré au bureau de l’État ». Cela inclurait les couples de même sexe puisque l'Allemagne a légalisé le « mariage » de même sexe l'année dernière.

Les cérémonies seraient également rendues « différentes » de la liturgie matrimoniale, ajouta le prêtre, en omettant des choses telles que les échanges d'anneaux ou de vœux, afin d'éviter la confusion avec le Sacrement du Mariage.

Au contraire, le Père Zu Eltz a dit que les cérémonies de bénédiction proposées seraient faites « dans le respect d'un partenariat qui lie les parties », demandant la bénédiction de Dieu « pour un avenir réussi de quelque chose qui existe déjà » selon un rapport du Diocèse de Limburg.

Le prêtre a ajouté que ces bénédictions combleraient un « besoin humain primitif de « salut, de protection, de bonheur et d’accomplissement de sa vie » lié à la demande de la bénédiction de Dieu.

Selon le site des Évêques, Mgr Felix Glenn, Évêque de Münster, a interdit l'année dernière une « bénédiction planifiée pour un couple homosexuel » afin d'éviter toute confusion.

L'Église Catholique enseigne que le mariage est l'union perpétuelle d'un homme et d'une femme.

En ce qui concerne les personnes attirées par le même sexe, le Catéchisme de l'Église Catholique déclare :

« Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont Chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition. Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection Chrétienne ». (2358-2359).

Cette proposition récente n'est pas la première fois que le clergé Allemand suggère que l'Église bénisse les unions de même sexe ou les couples en situation irrégulière. En 2015, à l’avance du Synode sur la Famille, Mgr Bode a déclaré à l'agence de presse Allemande KNA que s'il comprenait que l'Église ne pouvait pas considérer ces unions comme des mariages, l'Église devrait considérer les forces et les faiblesses de ces unions et peut-être fournir une bénédiction privée.

Mgr Bode était l'un des trois Évêques Allemands élus par l'Église Allemande pour assister au Synode sur la Famille en octobre 2015.

Après la publication de l'Exhortation apostolique Amoris Laetitia, l'Évêque Bode et d'autres prélats Allemands ont exprimé ouvertement leur souhait que l'Église change ses pratiques concernant les couples de même sexe ainsi que les couples divorcés et remariés.