dimanche 21 janvier 2018

Pour les prêtres consciencieux,
le Pape vient de rendre le Mariage plus difficile



Par: Phil Lawler

Phil Lawler a été journaliste Catholique depuis plus de 30 ans. Il a édité plusieurs revues Catholiques et écrit huit livres. Fondateur de World Catholic News, il est le directeur des nouvelles et analyste en chef à CatholicCulture.org.

SOURCE : Catholic Culture
Le 19 janvier 2018


Si vous êtes un prêtre Catholique qui essaie d'être consciencieux au sujet de la préparation des couples au mariage, le Pape François vient de rendre votre vie beaucoup plus difficile.

Vous faites de votre mieux. Vous dites aux couples qu'ils devraient réfléchir sérieusement avant de prononcer leurs vœux. S'ils cohabitent, vous leur demandez de vivre séparément avant le mariage. Vous ne prétendez pas que la préparation au mariage se réalise par un programme uniforme ou par un processus bureaucratique pré-Cana qui prend beaucoup de temps ; vous prenez le temps d'apprendre à connaître l'homme et la femme, de leur parler du vrai sens du Mariage Chrétien. Vous les encouragez à faire une bonne confession avant la cérémonie. Avant le jour du mariage, vous parlez à chacun individuellement, en veillant à ce que chacun soit prêt à s'engager pleinement et librement. Vous les aidez à planifier la cérémonie, à les guider pour que ce soit fait avec dignité et révérence. Ensuite, vous complétez tous les documents nécessaires pour garantir la forme canonique appropriée.

Alors, le Pape François rencontre un couple au cours d’une envolée et, sous l'impulsion du moment, les persuade de faire leurs vœux à la moitié du vol. Leur demande-t-il de réfléchir sérieusement à leur engagement ? Nan. De toute évidence, ils ne pensaient même pas à un mariage sacramentel au moment du décollage et ils se sont mariés avant d'atterrir. Les interroge-t-il sur leurs années de cohabitation ? Évidemment non. Entend-il leurs confessions ? Pas probable. Planifie-t-il une cérémonie digne ? Pas du tout.

Comme l'a fait remarquer l'avocat canonique débordé, Ed Peters, il est douteux au mieux que le Pape ait rempli les conditions canoniques du Mariage. Nous sommes donc confrontés à la réalité peu édifiante selon laquelle l'Évêque de Rome aurait pu présider un mariage invalide à cause de son approche maladroite ! Et rappelez-vous, c'est le même Pape qui a déploré que beaucoup ( sinon la plupart ) des mariages Catholiques aujourd'hui soient invalides.

Une fois de plus, le Pape a choisi d'ignorer les exigences du Droit Canon. Gardez à l'esprit que le Pape a l'autorité incontestée de changer le Droit Canonique de sa propre initiative. Cependant, il ne l'a pas changé ; tous ces canons mentionnés par Ed Peters restent en vigueur. Au lieu de cela, il ne leur prêta aucune attention.

Donc, pour vous, prêtre consciencieux, la vie est maintenant plus difficile. Au cours des prochaines semaines, lorsque vous tenterez de persuader un jeune homme et une jeune femme de prendre le mariage plus au sérieux, vous allez les entendre dire : « Quel est le problème ? Le Pape ne nous donnerait pas ces problèmes. Pourquoi en faites-vous une si grosse affaire ? »

Donc, vous avez ma sympathie, Père, et mes prières. Vous faites de votre mieux. Que Dieu vous bénisse pour cela.

Là encore, si vous n'êtes pas un prêtre consciencieux — si vous êtes un prêtre qui aime faire le strict minimum, qui laisse les gens faire ce qu'ils veulent, qui ne perd pas de sommeil concernant l'état de leur âme — le Pape vient de rendre votre vie encore plus facile. Donc je ne pense pas que vous allez vous en plaindre.

Et en fait, réfléchissant sur le peu de plaintes que j'ai entendues ces dernières 24 heures, je pense savoir pourquoi le Pape a peut-être raison de dire combien de Mariages Catholiques sont invalides. Il me semble que vous échouez dans les responsabilités pastorales essentielles que vous avez juré de remplir. Mais qui suis-je pour juger ?