vendredi 12 janvier 2018

Le Pape François récompense
l'architecte du fonds des « Avortements Sûrs »
avec un honneur pontifical






Par : Michael Hichborn
Contributeur chez One Peter Five

Le 12 janvier 2018
SOURCE : One Peter Five




Le 12 janvier, des reportages ont commencé à paraître sur Twitter selon lesquels Lilianne Ploumen, ancienne Ministre du Commerce Extérieur et de la Coopération au Développement aux Pays-Bas, a été honorée par le Pape François du titre de Commandeur de l'Ordre Pontifical Équestre de Saint Grégoire le Grand. L'Institut Lepanto a pu confirmer à partir d'une émission Hollandaise du 22 décembre 2017 que Ploumen avait bel et bien reçu cet honneur. Dans un court clip vidéo faisant la promotion de l'émission, Ploumen affiche la médaille en disant qu'elle l'a reçue du Pape.

Voici la vidéo :


Durée : 26 sec

Voici une traduction grossière de l'échange :

BNR — Et c'est le énième prix que Lilianne Ploumen observe, remporté en 2017 et de qui ils sont venus.
Ploumen — Oui, c'est une haute distinction du Vatican ; du Pape.
BNR — Du Pape.
Ploumen — Magnifique.
BNR — Oui.
Ploumen — C'est Commandeur dans l'Ordre de Saint Grégoire.
BNR — Et ceci en dépit que vous êtes pro-avortement.
Ploumen — Oui, vous pouvez vérifier.

Dire que Lilianne Ploumen est « pro-avortement » est un euphémisme extrême et ne se rapproche même pas de la réalité scandaleuse de son activisme.

En janvier de l'année dernière, après que le Président Américain, Donald Trump, a rétabli la politique de Mexico City, Ploumen a lancé une nouvelle ONG appelée « She Decides » [ Elle décide ] pour fournir des fonds massifs à des organisations qui ne recevraient plus de fonds désormais du gouvernement Américain. La politique de Mexico City refuse automatiquement le financement Américain pour les organisations internationales qui effectuent ou promeuvent l'avortement.

Se référant à la politique de Mexico City comme « règle du bâillon mondial », Ploumen a déclaré que son intention était de continuer à soutenir les programmes existants gérés par des organisations telles que le Fonds des Nations Unies pour la population ( FNUAP ), la Fédération Internationale du Planning Familial [ Planned Parenhood ] et Marie Stopes International [ réseau d’avortements au Royaume-Uni ]. Elle a déclaré : « Ce sont des programmes efficaces et à succès : un soutien direct, la distribution de préservatifs, l'assurance que les femmes sont accompagnées à la naissance et l'assurance que l'avortement est sûr s'ils n'ont pas d'autre choix ».

En juillet 2017, le programme de Ploumen avait permis d'amasser plus de 300 millions de dollars.

En octobre 2017, Ploumen a écrit un article pour le Financial Times dans lequel elle a déclaré catégoriquement : « Les politiques régressives de l'Amérique sur l'avortement sont une calamité pour les droits des filles et des femmes que le reste du monde doit contrer ».

Ironie du sort, il y a quelques jours, Ploumen a reçu le prix Machiavel « pour sa campagne pour le fonds des avortements sûrs « She Decides » [ Elle décide ] . La description inscrite sur le prix indique que « Le prix Machiavel est décerné à une personne ou une organisation qui, selon le jury, a excellé en communication publique. En particulier, le jury a salué la vitesse à laquelle « She Decides » [ Elle décide ] a été mise en place et est devenue mondiale ».

Il convient de noter que, de 2004 à 2007, Ploumen a été directrice des programmes et membre du Conseil d'administration de CORDAID, l'organisation Catholique Néerlandaise d'aide humanitaire qui s’est fait prendre à financer l’organisation d’avortements appelée Planned Parenhood et à dispenser de la contraception.

Mais l'activité anti-Catholique de Ploumen ne se limite pas à l'avortement. En septembre 2017, Ploumen a participé au groupe principal LGBTI des Nations Unies. En tant que première oratrice de l'événement, Ploumen a noté que « les droits des personnes LGBTI sont des Droits de l'Homme ». Dans ses remarques liminaires, elle a déclaré : « Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers. [Aujourd'hui] dans plus de 70 pays, l'homosexualité est toujours criminalisée ... la stigmatisation contre les personnes LGBT continue partout dans le monde ».

En 2014, Ploumen a mis fin à l'aide étrangère au pays d'Ouganda pour avoir adopté un projet de loi interdisant la sodomie et le « mariage » homosexuel.

En février 2010, Ploumen a appelé les activistes LGBT à descendre et à perturber une Messe à la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste, en portant des triangles roses avec l’inscription « Jésus n’exclut personne ». La raison ? Elle et d'autres activistes pro-LGBT protestaient contre l'enseignement moral de l'Église concernant l'homosexualité.

L'Ordre Pontifical Équestre de Saint Grégoire le Grand a été créé en septembre 1831 par le Pape Grégoire XVI. L'honneur d'appartenir à l'Ordre est conféré à des individus pour leur « service personnel au Saint-Siège et à l'Église Catholique Romaine, à travers leurs travaux inhabituels, leur soutien au Saint-Siège et leurs excellents exemples dans leurs communautés et leurs pays ».

Il reste à voir quel service Lilianne Ploumen a fourni à l'Église Catholique ou au Saint-Siège, étant donné son soutien indéfectible à l'homosexualité, à l'avortement et à la contraception. Étant donné que la seule chose pour laquelle Lilianne Ploumen est connue l'année dernière est la création d'un fonds qui fournit des centaines de millions de dollars à des organisations qui pratiquent l'avortement et dispensent la contraception, il est difficile, voire impossible, de séparer son récent honneur pontifical de cet acte grave et scandaleux.