lundi 29 janvier 2018

C’est le moment de mettre en pratique
ce que dicte la Sainte Écriture


MESSAGE DE NOTRE VIERGE MARIE
À SA FILLE CHÉRIE LUMIÈRE DE MARIE

Le 14 janvier 2018


Vous ne connaissez pas cette voyante ?
Cliquez ici pour vous rassurer




Bien-aimés enfants de Mon Cœur Immaculé, Je vous bénis.

VOUS ÊTES LE PEUPLE DE MON FILS,
LE PEUPLE QUI EST BÉNI POUR VIVRE,
ŒUVRER ET AGIR DANS LA VOLONTÉ DIVINE.

Chacun vaut la Vie Éternelle ! C’est le pourquoi de Mon constant Appel, pour que vous raviviez volontairement l’Amour de Mon Fils qui demeure en vous, et pour qu’ainsi vous réussissiez à être les instruments dociles dans les mains du Divin Potier.

Vous tombez, vous vous levez et vous continuez à commettre de graves erreurs en refusant les enseignements qui se trouvent implicitement dans chaque chute volontaire ou non volontaire. C’est l’homme celui qui, à ne pas vouloir réfléchir, tombe et continue avec les mêmes erreurs.

Vous ne connaissez pas, vous n’aimez pas, n’appréciez pas, n’aspirez pas à l’Amour de Mon Fils, vous croyez aimer Mon Fils. Je vous invite à regarder en vous, Je vous invite à regarder leurs œuvres et leurs actes … VOUS ÊTES DES TEMPLES DE L’ESPRIT SAINT ! (Cf. I Cor. 3, 16).

Un très grand mal ronge l’organisme spirituel de l’homme, l’affaiblit, l’amène à devenir faible en tous les aspects de la vie.

Un très grand mal conduit l’homme à stagner dans sa croissance spirituelle.

Un très grand mal se maintient caché pour celui qui en souffre et quand il se présente à la vue, il a ravagé les frères, il a détruit, il a séparé, il a désuni, il a blessé d’autres frères et ceux à qui ça fait souffrir…

L’homme qui souffre ce mal signale les frères, mais ne reconnait pas ses mauvais agissements ou manières de faire. Ceci est le grand mal en l’homme de cet instant, il ne désire pas être corrigé, ne permet pas qu’on lui signale une erreur, car il est en train de vivre l’Évangile à sa convenance. Et, comme les Pharisiens, il signale et n’applique pas dans sa vie ce qu’il prêche (Cf. Mt 23,1-3).

CE TRÈS GRAND MAL EST L’ORGUEIL
(Cfr. I Jn. 2,16; Prov. 14,3, 11,2).

C’est le mal qui envenime l’homme lentement, car celui qui en souffre n’accepte pas qu’il en souffre, parce qu’il ne le voit pas.

EN TANT QUE MÈRE JE DÉSIRE
QUE VOUS VOUS ANALYSIEZ ET RECONNAISSIEZ
SI VOUS SOUFFREZ DE CE MAL
:

Vous ne vous fixez aucune directive...
Imposez-vous votre volonté même si cela implique de perdre ceux qui font partie de votre entourage ?
Respectez-vous ce que vous exposez aux autres ?
Êtes-vous exigeant avec vos frères, mais pas autant avec vous ?
Devez-vous garder la première place et garder le fil dans tout ce à quoi vous vous impliquez ?
Accusez-vous des autres les erreurs qu’ils commettent ?
Ne pouvez-vous pas demander pardon et êtes-vous impitoyables ?
Aimez-vous vous sentir aimés et admirés, mais vous n’êtes pas capables d’aimer ni d’admirer un frère ?
Êtes-vous partiels dans ce qui vous convient ?
Ne cédez-vous pas face à ce que les autres frères pensent ?

COMBIEN DE PAGES FAUDRAIT-IL DÉTAILLER
POUR QUE VOUS VOUS ANALYSIEZ !...

J’AI MIS LA PRIORITÉ SUR CE QUI
EST EN RELATION AVEC LE FRÈRE, LA FRATERNITÉ.

Enfants bien aimés, vous vivez avec tant de carences spirituelles, à ne pas vouloir vous préoccuper d'être meilleurs. Chaque instant vous conduit à faire grandir l’« ego » et à vous immuniser contre l’AMOUR.

Celui qui repousse l’AMOUR s’éloigne de la source de la Sacrosainte Trinité. Le manque d’Amour mène à l’impiété, au malaise, aux carences dans tous les domaines essentiels à la vie. Et, à cause de cela, celui qui maintient cette carence, pour qu’il laisse les chaînes qui l’empêchent d’avoir un cœur de chair et de pardonner ou de se pardonner, doit se proposer à une ferme intention de changer pour qu’ainsi il réussisse à posséder les ailes spirituelles pour sillonner les hauteurs.

Enfants bien aimés de Mon Cœur Immaculé :

LE DÉMON N’AIME PAS LE BIEN,
IL NE VEUT PAS QUE VOUS CHANGIEZ
CE QUI VOUS ATTACHE ET CE QUI VOUS EMPÊCHE DE CHEMINER.

La stratégie du démon est d’alimenter l’indifférence, d’alimenter l’orgueil, l’impiété, le mépris des normes. Le démon se réjouit de vous voir transgresser la Loi de Dieu, il se réjouit que vous vous transformiez en des créatures qui blessent, qui frappent, qui donnent la mort, qui détruisent leurs frères.

Enfants bien aimés de Mon Cœur Immaculé, au milieu de la faim, de la douleur, de la maladie, des sacrifices, de l’attente, de l’angoisse de l’obstacle, de l’égoïsme des autres, de la maltraitance, des dénonciations, de l’injustice… Vous avez cette chose dont manque ceux qui, encouragés par le mal, vous oppriment.

VOUS POSSÉDEZ LE GRAND TRÉSOR DE L’AMOUR,
QUI VAINC CE QUE L’HOMME CROIT IMPOSSIBLE

(Cf. Col 3,14 ; I Cor 13,2 et 13).

L’AMOUR REND CE QUI EST PETIT, GRANDIOSE ;
CE QUI EST INUTILE EN APPARENCE, NÉCESSAIRE.
À LA MALADIE, ELLE LUI DONNE SOULAGEMENT ;
AU SACRIFICE, SA RÉCOMPENSE ;
À L’ANGOISSE, LE CALME ;
ELLE VAINC L’ÉGOÏSME.
ELLE VOUS OFFRE LE BAUME
QUE L’AMOUR DIVIN DONNE À CEUX QUI L’AIMENT.

Le manque d’Amour en cet instant est le résultat du continuel rejet que satan a injecté dans la pensée de certains de Mes enfants envers le frère, et plus grave encore, envers le Divin.

Les mauvaises instructions et les concepts permissifs et indus de certaines idéologies ont endurci les cœurs pour que vous vous manifestiez contre tout ce qui est bien. Et ainsi, le démon a réussi à faire que l’homme souille ce qui est Sacré.

Le démon a peur du bien et vous, à ne pas œuvrer ni agir dans le bien, vous vous transformez en éléments conducteurs du mal. Vous devez être conscients de cela et ne pas aider à ce que le mal se propage. Au contraire, soyez vous-mêmes ceux qui répandent le bien à travers toute la Création.

Je vois Mes enfants trouver un contentement dans les bons objectifs que vous formez dans vos esprits. Ceci en vient à être, douloureusement, une abstraction spirituelle. Tout reste dans l’intellect, et vous ne les réalisez pas concrètement, par faute de ne vouloir posséder une forte et ferme volonté pour faire de l’objectif une pensée constante et forte qui se concrétise en un acte réel. Vous vivez dans l’ambiguïté de l’interprétation selon votre convenance.

Enfants bien aimés de Mon Cœur Immaculé, nourrissez-vous du bien, cherchez le bien, ayez faim de bien et ayez soif de partager le bien avec vos frères.

Je vous ai appelés à connaitre Mon Fils en profondeur, si vous ne regardez pas Mon Fils en votre frère, vous ne connaitrez pas Mon Fils en profondeur.

C’EST LE MOMENT DE METTRE EN PRATIQUE
CE QUE DICTE LA SAINTE ÉCRITURE (Cf. I Tim. 3,16).

VOUS VOUS TROUVEZ EN CET INSTANT PARTICULIÈREMENT ENLISÉS
À CE QUE LE MAL A TISSÉ POUR TRAÎNER L’HUMANITÉ
VERS LA PERTE DE LA VIE ÉTERNELLE.

SOYEZ FORTS DANS L’AMOUR COMME DIEU VOUS AIME,
ET FAIBLES DANS L’AMOUR QU’ENSEIGNE LE MONDE (Cf. Jn. 3,16).


Enfants bien aimés de Mon Cœur Immaculé, la Nature frappe la terre avec force. La Terre tremble fortement comme si elle désirait expulser le mal.

Les États-Unis continuent de souffrir et l’Europe continue d’être touchée par le terrorisme.

L’Italie et l’Espagne souffrent à cause de l’homme et de la Nature.

La mer s’agite, la barque s’agite, la prière est nécessaire.

MES BIEN AIMÉS, JE NE VOUS RÉVÈLE PAS CETTE PAROLE
POUR QUE VOUS LA LISIEZ ET L’OUBLIEZ,
MAIS POUR QUE VOUS LA MENIEZ EN PRATIQUE
ET AINSI SOYEZ PLUS DE DIEU ET MOINS DU MONDE (Cf. Sant. 1,22).

Mon Cœur est le refuge de l’homme.

N’ayez pas peur, J’intercède pour vous, Je vous bénis.

Maman Marie

SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.
SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.
SALUT MARIE TRÈS PURE, CONÇUE SANS PÉCHÉ.





SOURCE : Revelaciones Marianas