mercredi 17 janvier 2018

Aldo Maria Valli interviewe le Pape Grégoire le Grand




Le 16 janvier 2018
SOURCE : Rorate Caeli


Bonjour, Votre Sainteté.

Bonjour à vous aussi.

Pourrais-je déranger votre Sainteté pendant un moment ?

Bien sûr.

Vous êtes le Pape Grégoire, n'est-ce pas ? Grégoire Le Premier, appelé Grégoire Le Grand ?

En personne.

Veuillez pardonner mon audace, mais j'aimerais interviewer Votre Sainteté.

Interview ?

Oui, il suffit de vous poser quelques questions.

Allez-y, je serai heureux d'y répondre si je le peux.

Merci, Votre Sainteté. Je ne sais pas si vous avez entendu dire que l'Ordre Équestre portant le nom de votre Sainteté a été donné à une Hollandaise ...

Ordre Équestre ? J'ai peur de ne pas comprendre ...

Eh bien ... .hmm .... C'est un Ordre de Chevalerie du Saint-Siège — une décoration.

Et cette décoration, comme vous l'appelez, porte mon nom ?

Exactement Votre Sainteté.

Et pourquoi ?

Eh bien, c'est un autre Pape Grégoire, Grégoire XVI, qui, en 1831, a fondé cet Ordre, un Ordre de première classe, pour conférer aux Catholiques, hommes et femmes, qui se sont distingués dans leur service à l'Église ainsi que leur bon exemple.

Intéressant. Et pourquoi donc Notre successeur Grégoire XVI le nomme-t-il après nous ?

Eh bien, je ne suis pas vraiment un expert en la matière, mais je crois que c'était pour vous honorer. Vous avez été ... vous êtes un Pape important, très important ...

Ah, je vois…

Oui, donc je disais que récemment, cet honneur, ce prix, a été donné à une dame Hollandaise ...

Pourquoi ? A-t-elle combattu les Barbares ?

Non, non, Votre Sainteté ...

Lutter contre les Barbares, défendre Rome et sauver la Foi est d'un grand mérite. Nous avons combattu les Lombards pendant longtemps ...

Bien sûr, bien sûr…

Ou peut-être que cette dame a évangélisé certaines populations ? ...

Non, Votre Sainteté, elle n'a évangélisé personne. Au moins, c'est comme ça que ça nous apparaît ...

Eh bien, a-t-elle peut-être contribué à la reconstruction de Rome ? À notre époque, Nous avons travaillé dur pour redonner de l'éclat à la ville, à une époque de grande décadence ...

Oui, oui, nous le savons, mais non cette dame n'a pas contribué à la reconstruction de Rome ...

Ah, maintenant je suis avec vous ! Eh bien, elle a sûrement contribué à améliorer la liturgie, la rendant plus cohérente et solennelle. C'était une autre de nos entreprises ....

Non, Votre Sainteté. Elle n'a pas contribué à améliorer la liturgie ...

Oh, c'est bizarre. Eh bien, pourquoi alors cet honneur qui porte Notre nom ? ...

Voilà votre Sainteté, le fait est que ...

Non, ne me le dites pas maintenant ! J'ai compris ! Elle a relancé le chant grégorien, notre cher chant grégorien !

Pas non plus, Votre Sainteté. La dame n'a rien fait en faveur du chant grégorien. Pour vous dire la vérité, je ne sais même pas si elle peut chanter ...

Oh ! Mais vous nous surprenez, monsieur. Vous parlez d’une décoration qui porte Notre nom, mais je ne vois aucune des questions qui étaient au centre de notre travail et de la vie qui correspondent aux intérêts de cette dame ...

Voilà, Votre Sainteté, c'est précisément sur ce sujet que nous aimerions avoir votre opinion. L'Ordre de Saint Grégoire le Grand a été donné à cette dame parce que ... parce que ...

Dites-nous, dites-nous ... ne nous gardez pas sur des charbons ardents !

Parce que ... eh bien en fait on ne sait pas vraiment pourquoi. C'était notre espoir Sainteté, que vous pourriez nous aider à comprendre ...

Nous ? ... mais nous, mon cher ... nous ne savions même pas l'existence de cette décoration...

Oui, mais j'ai pensé que puisque l'Ordre porte votre nom auguste, votre Sainteté aurait peut-être été informée ...

Non, je suis désolé de le dire, mais personne ne nous a rien dit. Pourtant, croyez-moi, cela arrive souvent. En tout cas, quelle chose remarquable cette dame aurait-elle pu faire ?

Eh bien, la chose est que... cette dame a travaillé ... en fait — a beaucoup travaillé en faveur de l'avortement et la cause des LGBT...

Mon cher, à ce stade, j'avoue que je ne comprends rien du tout à ce que vous dites.

S'il vous plaît, pardonnez-moi Votre Sainteté, ce n'est pas facile à expliquer ...

Je vois ça. Je vois ça. Vous dites des choses qui n'ont aucun sens ...

Mais ils ont un sens, Votre Sainteté. Ils sont seulement difficiles à comprendre pour ceux comme vous, qui ont vécu il y a longtemps.

Essayez quand même. Nous serions très reconnaissants.

Comment faire ça maintenant ? Regardez, Votre Sainteté, je vais essayer de le dire comme ceci : cette dame soutient que les mères, lorsqu'elles attendent un enfant, peuvent décider si elles doivent ou non garder le bébé. Elle maintient également que ces droits devraient être étendus et accordés autant que possible à toutes les personnes qui font partie du monde LGBT, c’est-à-dire les lesbiennes, les homosexuels, les bisexuels et les transgenres.

Mon cher, nous devons répéter qu'il nous est assez difficile de comprendre le sens de vos paroles. Une chose cependant, Nous pensons avoir compris et c'est que cette chère dame n'a absolument rien fait pour défendre l'Église et la Foi. Par conséquent, si cela ne vous dérange pas, nous préférons maintenant mettre fin à cette interview qui pour nous — peut-être aussi à la suite de tous les siècles qui nous séparent — a été quelque peu rébarbative et — nous ne le cacherons pas — une source d’une certitude inquiétude.

Je comprends très bien Votre Sainteté et j'espère que Votre Sainteté nous pardonnera. Nous avions pensé ...

Il n’y a pas à s'inquiéter. Allez en paix et recevez Notre Bénédiction.

Merci Votre Sainteté, merci beaucoup.

Mais avant que vous partiez, dites-nous : dans votre temps, qui est-ce qui tient entre ses mains le sort de Notre bien-aimée Sainte Mère Eglise ?

Nous avons un Pape qui vient d'Argentine ...

Argentine ? Et quel pays pourrait-il être ? Est-ce dans la partie des Anglais ?

Non, Votre Sainteté, ça ne l'est pas. C'est une partie du monde qui a été découverte de nombreuses années après votre existence sur cette terre. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts du Tibre ...

Ne mentionnez pas le Tibre ! Quand j'étais Pape, cette rivière a débordé d'une manière dévastatrice et a causé une terrible épidémie. A-t-il débordé maintenant — à votre époque ?

Non, Votre Sainteté. Dieu merci, il n'a pas débordé depuis un bon moment maintenant.

Et la peste ? L'avez vous ?

Non, Votre Sainteté, nous ne l’avons pas. Du moins pas dans le sens classique du terme.

Encore une fois, j'ai peur de ne pas comprendre.

Peu importe, Votre Sainteté, je vais vous laisser reposer.

Une dernière chose : les Barbares ont-ils été convertis à la fin ?

C'est difficile de dire Votre Sainteté. En général oui, mais peut-être que de nouveaux barbares nous guettent ...

Mon cher homme, vos paroles énigmatiques s'avèrent désagréables à Notre esprit ...

Pardonnez-moi encore. Votre Sainteté a été plus que patiente. Merci et reposez-vous bien.

Maintenant, je pense que je vais consacrer du temps au Chant Grégorien — évidemment !

Excellent ! Merci une fois de plus ! Au revoir Votre Sainteté !